Odile Girardin-Gantier

Plasticienne de formation (St Etienne, Paris 1), ses travaux la mènent à interroger les limites, ses représentations, et la peau comme figure fondamentale des questions existentielles. Après avoir enseigné les arts plastiques 10 ans, des études en art et médecine valident à la faculté de médecine de Grenoble un diplôme en Art-thérapie moderne qu'elle définit comme de la phénoménologie de l'action artistique (AFRATAPEM). Des recherches en Master sciences sociales, et médecine (mention : anthropologie) puis en sciences de l'art complètent les outils spécifiques pour mener à bien des projets dans lesquels l'art doit être et se développer au service de l'humain. Plus que la limite et ses plasticités comme principe, c'est l'ensemble des interrelations qui vont animer sa recherche, ouvrant les disciplines à des conceptions du monde plus globales et universelles, autour du principe d' « énaction »par exemple. Son travail se développe depuis 2009 autour d'ateliers artistiques en milieu carcéral. Une pratique de yoga, Feldenkraïs, taï chi chan, alimente depuis 25 ans des recherches autour du corps dans la danse contemporaine et butô. Ses recherches avec Bernard Andrieu, épistémologue du corps, au sein du séminaire de recherche TEC ( technique et enjeux du corps) a Université de Paris 1 Descarte / les sciences de l'homme et de la santé, la mène a poursuivre ses recherches autour de l'écologie du corps, le corps capacitaire et les enjeux autour de l'expression artistique, l'imaginaire et la créativité permettant de devenir autre, une plasticité inhérente au vivant. Développant ses recherches autour d'une phénoménologie de l'art, elle aborde tous les facteurs artistiques comme la nécessité aux transformations humaines.

De 1988- 2017
Des expositions multiples personnelles et collectives.

1992-2018
Des performances et jeux interdisciplinaires. site : od-il.com.
Spectacles/ « Papier, blanche et noire ». « Ton seul chemin c'est ton corps !».
« Dépouillement ». « BOL ».
Participe au collectif Artistique AnimaFact. Voir le lien

Publications

  • D'autres limites à la prison. Coll les mouvements du savoir L'Harmattan 2018. Voir le lien
  • Livre d'artiste, Odile Gantier « le ça me colle à la peau » Thoba's éditions 2009.
  • Participation au colloque internationale d'art-thérapie de Lilles 2012 / publication AFRATAPEM.
    « t'as toute ta peau » catalogue-témoignage d'ateliers artistiques en milieu carcéral, autour de l'idée de tatouage. Thoba's éditions, 2016.
  • Corps capacitaire & Handicap / Handicaps physique, culturel social, cognitif & psychique. mai 2017
    (Hors série Recherches & Education,ALEFPA) / « Un projet de design participatif dans un G.E.M, révèle les interactions entre les normes esthétiques et les normes de santé. »